Histoire de La Bressola

L'année 1976

Au mois de mai 1976, l'Association de La Bressola naît, inspirée par les SEASKA (école d'Iparralde, Pays Basque nord), dans le but de promouvoir l'enseignement en catalan à Catalunya Nord. Ainsi, la première école d'immersion ouvre ses portes le jeudi 16 septembre 1976 à Perpinyà avec 7 enfants.

Un an plus tard, à Nyils, naît la deuxième école de La Bressola, la première à être accueillie dans un immeuble municipal ; une ancienne école abandonnée par l'éducation française. C'est une école rurale entourée de vignes, ce qui facilite les sorties scolaires et la découverte de la nature. La précieuse aide de la Mairie de Pontellà-Nyils permet à La Bressola de Nyils d'améliorer les conditions d'accueil de l'école.

Mais, maintenir et agrandir deux écoles a un coût, La Bressola a très peu de moyens et les institutions départementales ne la veulent pas subventionner. Ce sont alors plusieurs années de difficultés financières qui s’enchaînent, La Bressola survit grâce à la solidarité et à l'aide de plusieurs personnalités (Lluís Llach, Jordi Barre, Pere Figueres,...) et en organisant des événements (concerts, fêtes, etc.).

La grève de la faim

En 1981, La Bressola subit une division interne et le bureau démissionne. C'est alors qu'une période de négociations commence avec l’État français, différentes propositions émises par les différents gouvernements de Paris conduiront en 1995 à l'accord actuel.

L'année 1982 est décisive, le Conseil Général refuse de donner suite à la subvention de La Bressola. C'est pourquoi, Miquel Mayol, membre fondateur, accompagné d'autres membres de La Bressola commence une grève de la faim le 12 janvier. Les jours suivants, à l'heure des repas, les grévistes manifestent avec des pancartes devant les restaurants où déjeunent les conseillers généraux. Au bout de quelque temps, le Conseil Général allouera sa première subvention à La Bressola.

Une croissance exponentielle

En 1986, le gouvernement français propose d'intégrer La Bressola dans le système de l'éducation publique, mais le changement de gouvernement n'accomplit pas les engagements. Bien au contraire, il propose que La Bressola octroie un enseignement bilingue, c'est à dire 50 % de l'enseignement en français.

En 1987, La Bressola, en ayant perdu les subventions, se voit obligée de licencier les enseignants. Toutefois, ils continuent d'exercer tout en percevant les indemnités de chômage.

La Bressola survit grâce à la solidarité croissante des Amics de la Bressola. Fort heureusement, en 1988, avec un nouveau changement de gouvernement, les subventions reviennent. Ainsi, en 1990 et en 1995 de nouveaux accords sont signés.

Une date décisive: 1995

L'année 1995 est aussi une date décisive concernant l'histoire de la Bressola. Un accord avec l'État est signé, encore en vigueur, qui reconnaît le catalan comme langue d'usage. L'État prend alors en charge le salaire des enseignants au bout de 5 ans de fonctionnement d'une école La Bressola. Les 5 premières années, La Bressola doit s’autofinancer.

L'accélération

Ce nouvel accord fait exploser la croissance de La Bressola. À partir de l'année 1996, La Bressola ouvre 4 nouvelles écoles (El Soler, Sant Esteve, El Vernet, et à Càldegues) et en 2003 un collège (Col·legi Pompeu Frabra) au Soler. L'année 2006, La Bressola fête ses 30 ans, coïncidant avec l'achèvement de la première boucle de l'étape du collège (6ème – 3ème).

Els Amics de La Bressola

L'association de Els Amics de La Bressola naît avec l'intention d'aider La Bressola en obtenant un soutien moral, matériel et économique pour améliorer la qualité des écoles et l'enseignement des enfants au sein de La Bressola. Impulsée par le sénateur Francesc Ferer i Gironès, l'objectif principal de cette association est de soutenir La Bressola. Els Amics de La Bressola ont obtenu le soutien économique par plus de 170 municipalités et institutions de Catalunya Sud. Mais il est important de remarqué parmi les facteurs de croissance de La Bressola, le soutien de la Generalitat de Catalunya. Il s'agit de la participation annuelle la plus importante que reçoivent les écoles catalanes de Catalunya Nord ; Sans oublier le soutien économique du Gouvernement des Baléares, de la Diputació de Girona, de la Diputació de Barcelona, et de nombreuses villes.

La Bressola Aujourd'hui

La Bressola a obtenu une forte reconnaissance et est devenu une référence pédagogique, d'immersion linguistique, culturelle mais aussi associative du pays.

Aujourd'hui La Bressola représente 8 centres (7 écoles et 1 collège) et plus de 1 000 enfants situés dans 5 municipalités de Catalunya Nord ; mais il faut travailler encore plus pour ouvrir de nouvelles écoles et agrandir celles déjà existantes dans le but de satisfaire une demande de plus en plus importante.

Soutien

Plus d'informations Ok
Download ScatScat Video DownloadPorno Scatting In HD DownloadNew Porn Video Download In HDFetish Porn Video Download